Coutumes et traditions du Nouvel An Chinois

Publié le par Peggy

L'année du Chien

 

 Au 24e jour du dernier mois lunaire, le 9 février 2005, les Chinois ont célébré la nouvelle année sous le signe de l’année du Coq. Celle-ci se terminera le 28 janvier 2006,  à laquelle succédera  l’année du Chien.

Histoire du calendrier chinois

 

 Le rouge est la couleur du Bonheur et chasse les mauvais esprits, et le doré appelle la lumière. Tradition oblige, on va nettoyer la maison de fond en comble, garnir d’offrandes les autels, régler ses dettes, éloigner les mauvais esprits, chercher l’appui de la divinité qui veille sur la maison et qui va rendre compte à l'Empereur de Jade des bonnes et mauvaises actions du foyer durant l’année écoulée.

 

 Une nuit de Nouvel An, l' Empereur convia les animaux. Seuls 12 répondirent présents, d'où les 12 signes de l'astrologie chinoise : Rat, Buffle (ou Bœuf), Tigre, Chat (ou Lapin ou Lièvre), Dragon, Serpent, Cheval, Bouc (Chèvre ou Mouton), Singe, Coq, Chien, Cochon (ou Sanglier). Pour les remercier, Bouddha instaura une année "symbolique", en l'honneur de chacun de ses visiteurs. Simultanément, il décréta que chaque nouveau-né hériterait désormais des caractéristiques de l'animal porté aux nues de cette année-là.

Le Nouvel An est appelé aussi Fête du Printemps ("chunjie") et correspond au premier jour du premier mois de l'année.

 

 Les manifestations du Nouvel An sont multiples : pétards, défilés, vêtements neufs, dragons danseurs, feux d'artifice, décorations qui portent chance et présagent un bel avenir, poèmes intérieurs, dragons, lampions chargés d'éloigner les esprits malins, distribution d’étrennes dans des enveloppes rouges, vœux de bonheur, de chance et de santé et repas soignés.

 

 

 

 

 

Bonne et heureuse année !

 

 

Le réveillon

 

Les enfants présentent leurs vœux aux parents et reçoivent une enveloppe rouge contenant de l'argent. Les adultes, en particulier les parents et grands-parents, remettent aux enfants des enveloppes rouges contenant de l'argent qui est censé leur apporter la chance durant toute la nouvelle année. Autrefois l'argent du Nouvel An se présentait sous la forme de cent pièces de cuivre liées ensemble, symbolisant l'espoir de vivre jusqu'à cent ans.

 

Mandarines et oranges sont sur les tables du réveillon. Elles représentent des lingots d'or, symbole de la richesse. Les devantures des magasins et les façades des maisons sont décorées, mais le Nouvel An chinois est surtout une fête de famille ou tout le monde se retrouve, toutes les générations se réunissant sous le même toit. Pour la journée du réveillon, le temps est consacré à la préparation du festin qui commence en fin d'après-midi. Selon les régions, les coutumes diffèrent, mais l’on retrouve des plats variés, par exemple au Nord et à Pékin, comme les raviolis «jiaozi» qui portent bonheur (en forme de demi-lune pour rappeler les lingots d'or).

Les nombreux plats, le vin, la bière, l'eau-de-vie… sont disposés sur la table et à minuit on mange les raviolis. Puis le banquet se prolongera tard tandis que les plus jeunes sortiront en discothèque ou au karaoké. L'aîné de la famille au petit matin va réveiller ceux qui dorment en faisant éclater des pétards.

 

 

 

 

Et dans les rues, commencent l’animation et les cortèges avec les Danses du Dragon et du Lion au rythme et au son des gongs et des cymbales. Les danseurs animent des animaux en papier mâché qui chassent le mal et apportent la prospérité.

Puis, l'après-midi du jour de l'an est consacré à la visite des amis («zuoke») pour échanger des cadeaux et des vœux de bonheur, en donnant des friandises aux enfants. Le lendemain est «jour du gendre». Il est consacré aux beaux-parents à qui l’on apporte des gâteaux, des fruits, du vin, de l'alcool de riz. Le troisième jour, celui de la «souris», on dépose de la nourriture aux quatre coins de la maison pour apaiser le courroux d'une immortelle qui, selon une légende, aurait laissé des traces de pattes de souris sur des raviolis.

 

 Les festivités durent jusqu'à la fête de la Lanterne («yuanxiao), le quinzième jour du mois lunaire, où les Chinois accrochent partout des lanternes multicolores. Si la fête finie dure semaine, les entreprises n'accordant généralement sept jours de vacances à leurs salariés, ces sept jours permettent aux familles de se retrouver et de voyager tant en Chine qu’à l'étranger.

 

 

 

La célébration du Nouvel An chinois

 

 

  La danse du dragon
Contrairement aux Occidentaux, les Chinois considèrent le dragon comme un animal représentant la noblesse, la bravoure et la chance. Après plus de mille ans d'existence, cette danse du dragon conserve toute sa popularité et tout son pouvoir de fascination. Elle peut s'exécuter le jour ou la nuit. Le spectacle nocturne est toujours d'une beauté saisissante. Le dragon utilisé est paré d'une grande variété de couleurs chatoyantes. Il comprend en général de 9 à 12 sections, chacune pouvant atteindre de un à trois mètres de longueur. Tambours et gongs rythment la danse de cet animal mythique tant respecté des Chinois.

 

Danse du dragon.

Publié dans S'pore

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article