Anna Gavalda

Publié le par Peggy

 Ensemble, c’est tout de Anna Gavalda : un merveilleux conte de fées moderne que j’ai dévoré en 3 jours malgré ces 600 pages et quelques. Comme le dit Anna Gavalda, " ce livre ne raconte rien d'autre qu'une histoire d'amour. Une histoire d'amour entre quatre éclopés de la vie. Camille, Franck, Philibert et Paulette. Des bons à rien, des cabossés, des cœurs purs. Quatre allumettes placées ensemble au-dessus d'une flamme. Et, pfiou… Tout s'embrase" Une rencontre improbable, les frictions, la tendresse, l'amitié, les coups de gueule, les réconciliations... de quatre personnes qui vivent sous un même toit, celui d'un immense appartement dans le VIIème arrondissement, aussi vide et désolé que leur vie respective. Quatre personnes qui n'ont rien en commun et qui n'auraient jamais dû s'entendre, jamais dû se comprendre. Un aristocrate bègue, une jeune femme pas plus lourde qu'un moineau, une vieille mémé têtue et un cuisinier grossier. Tous sont pleins de bleus, pleins de trous et de bosses et tous ont un cœur gros comme ça. Le déroulement de cette histoire est plutôt prévisible, mais ce n'est pas grave, on se laisse emporter par le style simple de son auteur, tout en humour et bourré de dialogues, qui font penser á un scénario. D’ailleurs, le livre va être adapté cet hiver par Claude Berri, avec Guillaume Canet et Audrey Tautou, en remplacement de Charlotte Gainsbourg. J'avais d'ailleurs beaucoup aimé Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part : des nouvelles dans lesquelles il ne se passe grand chose, rien que le cours ordinaire de la vie et c'est ce qui en fait le charme. Ainsi dans Cet homme et cette femme un couple part en week-end. Ils roulent sur l'autoroute en direction de leur maison de campagne à bord d'une voiture luxueuse. Chacun plongé dans ses pensées, garde le silence. Il ne se passe rien mais en moins de quatre pages, Anna Gavalda parvient à rendre poignante la solitude de ce couple sans enfant, sans amour qui a depuis longtemps renoncé à la vie pour s'investir exclusivement dans la recherche d'un certain confort matériel. Il arrive d'ailleurs, comme dans la nouvelle qui donne son titre au livre, que celui qui se croit seul et oublié de tous ait une bonne surprise.

 

Publié dans Bouquins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article